CHOISIR LES OREILLERS ET POLOCHONS DE VOTRE HOTEL

CHOISIR LES OREILLERS ET POLOCHONS DE VOTRE HOTEL

   25/04/2019 14:08:28    0 Comments

LE FORMAT DE VOS OREILLERS ET POLOCHONS

Le principal choix à faire sera entre une forme carrée ou rectangulaire.

En France les oreillers sont traditionnellement de forme carrée, de 60 ou 65 cm de côté. 

Toutefois, la forme rectangulaire, plus courante à l’étranger, y est considérée comme plus pratique. En effet, elle présente une surface suffisante pour se retourner tout en offrant un encombrement moins important dans la longueur du matelas, ce qui est particulièrement appréciable pour les dormeurs de grande taille. Pour ce format, choisissez de préférence des dimensions de 45 ou 50 x 70 cm.

Toutefois le ressenti des clients dépendra avant tout de leurs habitudes. L’idéal est donc de disposer sur le lit des ensembles de 2 possibilités au client. En outre, cela permettra une esthétique luxueuse et un sentiment d’abondance.

Les polochons doivent être choisis d’une taille correspondant à la largeur du lit. Pour un lit King size, de 180 cm, on utilisera plutôt 2 traversins de 90 cm.

Découvrez l'ensemble de nos gammes ici

LA FERMETÉ DES OREILLERS

C’est un élément déterminant dans le ressenti de confort des clients, on le décompose habituellement en 3 catégories : moelleux, souple et ferme. D’une façon générale, plus un garnissage est dense, plus l’oreiller est épais et ferme. Ce choix se fait en principe en fonction de la position de sommeil. 

Si l’on dort sur le ventre, l’oreiller doit être fin et moelleux pour permettre à la tête d’être maintenue dans le prolongement du corps.

Sur le dos, il faudra un oreiller souple qui maintiendra la nuque sans provoquer de cambrure des cervicales.

Sur le côté, l’oreiller devra être assez haut et ferme pour maintenir la tête à niveau.

Ces paramètres, très personnels, expliquent le développement de la « carte des oreillers », qui permet aux clients d’hôtels de choisir le type d’oreillers qui garniront le lit. On peut également laisser à disposition des oreillers supplémentaires de conforts différents.

LE GARNISSAGE DE VOS OREILLERS ET POLOCHONS

LES FIBRES SYNTHÉTIQUES

C’est le garnissage le plus couramment utilisé, notamment en raison de la facilité de son entretien. En effet, il se lave simplement en machine à 40, 60, voire 95° pour certains modèles, et son séchage est rapide.

Les fibres synthétiques sont variées et peuvent avoir subi divers traitements : anti-acariens, anti fongiques, anti microbien... 

Parmi ces matériaux, on trouve notamment le polyester siliconé, dont les fibres offrent un contact glissant, proche de celui du duvet, et un très grand confort.

Les fibres creuses renferment de l’air et procurent un beau gonflant ainsi qu’une grande résilience.

La microfibre, très légère permet d’évacuer l’humidité et donc la transpiration.

Pour évaluer le type de soutien procuré par un oreiller synthétique on peut se fier à son poids.

Ainsi, pour un oreiller carré de 65 x 65 cm on peut noter ces repères :

- 330 gr pour un soutien moelleux

- 500 gr pour un soutien souple

- + de 700 gr pour un soutien ferme

LA MÉMOIRE DE FORME

Il s’agit en fait d’une mousse de polyuréthane viscoélastique. Ce garnissage, thermo-réactif, s’assouplit sous l’effet de la chaleur corporelle et se moule à la forme de la tête et de la nuque.

Grace à cette propriété, l’oreiller à mémoire de forme offre un soutien parfait des vertèbres. Toutefois cette capacité d’enveloppement est à double tranchant : le dormeur risque de ressentir une chaleur excessive et d’être gêné dans ses mouvements. 

La mémoire de forme est par ailleurs un très bon choix pour un traversin, plus utilisé pour une position assise, qui donnera un excellent soutien des reins et donc un grand confort.

LE DUVET

C’est le principal composant naturel des oreillers comme des couettes. Il offre un aspect gonflant très accueillant et un contact soyeux. Par ailleurs, cette matière ayant des propriétés thermorégulatrices, elle sera chaleureuse l’hiver et fraîche par fortes températures tout en limitant la transpiration. 

En outre, le duvet, qui n’absorbe pas l’humidité, ne représente pas un terrain favorable à la prolifération des acariens. Ces oreillers ont donc une très bonne durabilité et les lavages peuvent être sensiblement moins fréquents. Cependant, ils demandent un entretien spécifique et plus contraignant que les matières synthétiques.

Pour des oreillers en garnissage naturel gonflés et confortables, choisissez un modèle aux environs de 1000 gr/m². Par ailleurs, plus le pourcentage de duvet est élevé, plus l’oreiller est moelleux, les plumettes qui le complètent le rendront plus ferme. Pour un confort souple, qui conviendra au plus grand nombre, optez pour un modèle composé à 50% de duvet.

L’ENVELOPPE DES OREILLERS

Sa composition est essentielle pour assurer la durabilité de vos oreillers et polochons. Elle doit être résistante et offrir un tissage suffisamment serré pour éviter toute fuite du garnissage. 

Dans ce sens, la percale, de coton comme de polycoton, qui consiste en un tissage particulièrement dense (au moins 120 fils/m²), représente le meilleur choix pour garantir la durabilité de vos oreillers.

Par ailleurs, le coton, respirant, permet d’évacuer l’humidité, donc de limiter la prolifération des acariens, et d’éviter une transpiration excessive. 

Quel que soit votre choix final, il est indispensable, pour leur garantir une bonne durabilité, d’équiper vos oreillers et polochons de protections adaptées.